Bonjour tout le monde !

Mon temps est bien bien occupé ces temps-ci, et me revoilà donc après un temps d’absence… Mais je ne vous oublie pas ! ;-) Très bientôt je vous montrerai ce qui m’a occupé et retenu loin de Noisettes et Potiron – même si franchement ça n’a rien à voir ! ;-)

En attendant voici une recette très simple : les rouleaux de printemps. En fait j’ai presque honte d’appeler ça une recette parce que c’est tellement simple, et il n’y a quasiment rien à faire… Alors pour compenser j’ajoute quelques conseils de pliage et une recette de sauce aigre douce pour accompagner : adjugé, vendu ?

Ingrédients Pour 10 rouleaux de printemps

  • une petite salade
  • 10 feuilles de riz
  • 3 carotte
  • 1 poivron
  • 1 concombre

Pour la sauce aigre douce

  • 5 c à s vinaigre
  • 2 c à s sirop d’agave (à ajuster selon le goût)
  • 1 c à c bombée de concentré de tomate
  • une pincée de sel
  • une pincée de piment (optionnel, si on aime l’épicé)
  • optionnel et pour faire joli : quelques graines de sésame

Le principe des rouleaux de printemps est très simple : des ingrédients frais coupés en petits bâtonnets, roulés dans une fine feuille de pâte à base de riz. Le mode de confection est tout aussi simple : couper les ingrédients frais, les poser sur une feuille de riz, et fermer la feuille de riz dessus. Dit comme ça ça paraît facile, n’est-ce pas ?…

Et bien en fait tout est dans la dernière étape : « fermer la feuille de riz ».

C’était la première fois que je faisais des rouleaux de printemps, en fait. Et également la première fois que je manipulais des feuilles de riz… Donc je commence, je pose mes ingrédients sur ma feuille de riz, et là je vais pour plier… cric-crac, morceaux de feuille de riz partout ! Je ne savais pas qu’il fallait d’abord la mouiller pour la rendre souple. Je me disais aussi que ça allait être compliqué de la plier correctement vu comme elle était dure ! Donc avant toute chose : bien mouiller sa feuille de riz. On ne rit pas dans le fond ! ;-)

Pour les premières j’ai utilisé un pinceau en silicone avec lequel j’ai humecté chaque face des feuilles de riz. En fait je me suis vite rendue compte qu’il valait mieux simplement passer les feuilles sous l’eau, c’est beaucoup plus simple, rapide et on est sûr d’en avoir mis assez.
Une fois que c’est fait, on peut déposer les ingrédients dessus.
Puis, vient le pliage, l’étape délicate. Il faut savoir que la feuille de riz humidifiée colle sur elle-même, donc à la fin cela tiendra « tout seul », pas besoin de s’inquiéter de ça. Tant mieux parce que rien qu’avec le pliage il y a de quoi faire.

echecs de pliage
Toutes premières tentatives de rouleaux de printemps. Donc comme on peut le voir ici, le pliage, c’était pas encore ça.

 

Mais à force d’essais, on prend le coup de main. Ma technique que vous pouvez apercevoir ci-dessous, c’est de répartir la garniture en une « bande » sur la galette, puis replier les deux côtés sans garniture sur le dessus, et enfin rouler perpendiculairement aux bâtonnets en serrant bien.

gif_rouleaux
Pif, paf, pouf, miam !

 

Et voilà, vous aurez de beaux rouleaux !

Ne reste qu’à faire la sauce, et là inutile de faire de longues descriptions, la recette est simple : mettez tous les ingrédients dans un bol, mélangez bien et voilà ! Je n’aime pas le compliqué.
Trempez vos rouleaux et régalez-vous ! :-)

 

IMG_3510PMdeco

 

Bon appétit !

Les prochaines recettes seront spéciales été, restez dans le coin ! ;-)
J’ai été contente de vous parler de ce plat qui était pour moi une nouveauté ! :-) Première manipulation de feuilles de riz, you-hou ! :-) Je suis ravie de pouvoir partager avec vous mes avancées culinaires. Dans la foulée j’ai fait des nems et des samosas, ils étaient bons mais leur texture pas tout à fait comme j’aurai voulu… on en parlera peut-être dans un prochain billet !