Un peu d’émotion pour ces petits gâteaux puisque c’est ce que j’ai fait pour le premier anniversaire de notre fille ! :-)
Je venais d’acheter mes moules à muffins/cupcake, j’ai donc profité de l’occasion pour faire un gâteau d’anniversaire à sa taille… Bon elle n’en a pas voulu car la crème sur le dessus ne lui a pas plu, j’ai dû lui en donner un sans crème… Cette petite n’aime pas les fraises ! Incroyable, non ?

Pour le gâteau je suis partie de la génoise végane de Laura du site vg-zone. Voici le lien : ici. J’ai adapté cette recette (quelques ingrédients modifiés et surtout l’ajout de poudre d’amande). Pour la crème j’ai un peu tâtonné, et au final nous avons deux versions : une coulante et une qui se tient mieux, grâce à de l’agar-agar. Les détails ci-dessous ! ;-)

Ingrédients pour 15-20 gâteaux

Pour la pâte à gâteaux :

  • 325 g de farine
  • 200 g de sucre
  • 80 g de poudre d’amandes
  • 11 g de levure chimique
  • 3 g de bicarbonate de soude
  • 3 pincées de sel
  • 50 g d’huile
  • 30 cL de lait de soja
  • 15 cL d’eau
  • 7,5 mL de « Pulco » citron (ou 15 mL de jus de citron)
  • 10 mL de vanille liquide
  • 30 mL de sirop d’orgeat

Pour la crème à la fraise :

  • 30 cL de lait de soja
  • 15 g de farine
  • 100 g de margarine
  • 5 cL de sirop d’agave (on doit pouvoir utiliser du sucre en poudre à la place)
  • 3 g d’agar-agar (selon la consistance souhaitée)
  • 1 boîte de lait de coco (gardée au frais !)
  • 100 à 150 g de fraises

 

Étape 1 : Réalisation des gâteaux

Comme d’habitude on mélange d’un côté les ingrédients liquides, de l’autre les solides, puis on incorpore progressivement les premiers aux seconds. Personnellement j’utilise un robot donc je met tous les solides puis j’ajoute les liquides pendant que le robot tourne. Une fois ceci-fait, remplissez vos moules avec la pâte à gâteaux presque jusqu’en haut (ça monte surtout au milieu en faisant une petite bosse).

Puis mettez au four à 180°C pendant 30 minutes. N’hésitez pas à vérifier à la lame de couteau puisque de toute façon il y aura de la crème dessus, ça ne se verra pas ! ;-)

Chez moi certains cupcakes ont monté un peu trop… Si vous voulez un résultat plat pour pouvoir mettre plus de crème, il suffit de couper le dessus avec un couteau à lame plate.

image_fond_coupee
Cette image vous dit quelque chose ? ;-)

 

Étape 2 : Préparation de la crème

Mélangez le lait de soja et le sirop d’agave dans une casserole et portez à ébullition. Ensuite ajoutez la farine. Plus exactement, versez la farine (et l’agar-agar si vous en mettez… plus de détails à l’étape 3) dans un saladier et ajouter un peu du mélange liquide dessus. Continuez d’en ajouter jusqu’à ce que le mélange lait de soja + agave + farine soit liquide et ensuite mélangez tout ensemble dans la casserole et re-portez à ébullition pendant 2-3 minutes. Cette manière de faire (incorporer les liquides progressivement aux solides) permet d’éviter les grumeaux. Des fois on est un peu trop pressés (ça m’arrive tout le temps) et on espère sauter cette étape puisqu’il n’y a que peu de farine et… bingo, grumeaux. Donc évitez de sauter cette étape ;-)

Ensuite, hors du feu, ajoutez la margarine. Et voilà, vous avez obtenu une « crème pâtissière » végétale !

creme_patissiere
Et déjà là c’est super bon.

 

Idéalement il faudrait que votre boîte de lait de coco ait été au frais au moins depuis la veille. Sinon vous pouvez la mettre au congélateur dès que vous y pensez pour accélérer le refroidissement (ne la faites pas geler quand même !). Chez nous il y a maintenant en permanence au moins une boîte de lait de coco au frigo, on s’en sert assez souvent et ça rempli le frigo qui reste assez vide depuis qu’on n’y met plus ni viande ni produit laitiers. Donc, sortez du frigo votre boîte de lait de coco et ouvrez la. Prélevez la partie solide qui nous intéresse ici (gardez le jus incolore pour plus tard… par exemple pour ce gâteau super-moelleux qui en utilise !). Fouettez cette crème jusqu’à changer sa texture durcie en onctueuse crème. Miam :-)

Il n’y avait pas assez volume pour que le batteur à œufs de mon robot fasse l’affaire. Finalement j’ai utilisé un petit fouet électrique.

 

Passez vos fraises lavées et équeutées au mixeur.

fraises_mixees
Rouge !

 

Incorporez les fraises dans la crème de coco, puis incorporez le tout à la crème pâtissière. Et voilà ! La crème aux fraises est prête !
J’ai vraiment aimé cette crème qui m’a rappelé le goût du fraisier de ma Môman :-)

melange_cremes
C’était juste parfait et d’y repenser j’ai envie d’aller racheter des fraises… Mais c’est la nuit-là, je ne peux pas.

 

 

Étape 3 : Montage

Il reste à recouvrir le dessus des cupcakes avec la crème… Cette version de la crème ne se tient pas assez bien pour faire de la décoration. En fait ça vous fera plutôt un genre de coulis bien épais (comme sur la première photo, là, tout en haut avec la bougie).

La solution : ajouter de l’agar-agar ! Ce gélifiant végétal va permettre d’augmenter la tenue de la crème. Je pense qu’il doit être possible d’obtenir un rendu qui se tient aussi bien en ajoutant plus de farine dans la recette (je fais des crèmes dessert comme ça), mais l’agar-agar est plus simple à doser, on peut la rajouter un peu comme on veut et si on n’en a pas mis assez on peut recommencer sans soucis car en réchauffant le mélange, l’agar-agar se liquéfie à nouveau.Une petite déception au niveau de mes douilles, achetées en même temps que les moules (donc toutes neuves), et qui ne me conviennent pas (je les trouve beaucoup trop petites :-( )…  Il va falloir fouiller pour dénicher mieux !

Un cupcake décoré à la poche à douille

 

 

Donc, si vous voulez avoir une crème qui se tient bien pour pouvoir décorer vos gâteaux et en faire de « vrais cupcakes », ajoutez à peu près 3 grammes d’agar-agar et surtout, gardez le tout au frais ! Si vous préférez une crème parfaite pour tremper vos gâteaux dedans, gardez-la telle quelle !

Chez nous on a fait le test avec l’agar-agar, mais finalement décorer tous les gâteaux semblait trop long : on a préféré leur faire faire trempette dans la crème ! ;-)

 

Variante :

J’avais fait trop de pâte pour mes moules, j’ai donc versé le reste dans des moules à cannelés, ce qui a donné un résultat ma foi tout à fait correct.

Ceux-ci étant plus hauts, j’ai tenté une présentation plus originale en insérant une touche de fraise directement dans le gâteau. Commencez par mixer grossièrement quelques fraises de sorte d’obtenir quelque chose entre la purée et les petits morceaux. Puis découpez des encoches dans le gâteau. L’idée est de faire des « trous » permettant de mettre des fraises mixées sans pour autant compromettre l’intégrité structurelle du pauvre petit gâteau.

La version cannelée-fourrée, décorée avec une autre douille cette fois, mais le motif est toujours trop petit à mon goût.

 

J’ai envisagé de carrément couper le gâteau en deux et de mettre une couche de fraises mixées au milieu, mais on doit pouvoir le manger sans couverts, et il est trop gros pour pouvoir être avalé en une seule bouchée ! Par conséquent, j’ai préféré éviter de le couper horizontalement pour ne pas que les gourmands se retrouvent avec un gâteau qui se casse et s’en mettent partout !

 

Bon appétit !